PARTAGER
cisse-aliou

L’équipe nationale locale n’a toujours pas entamé la préparation du tournoi de l’Uemoa. La Fédération souhaiterait en fait amener l’équipe nationale U20 pour représenter le Sénégal à cette compétition sous-régionale.

Il y a une quinzaine de jours, l’entraîneur de l’équipe nationale locale tirait la sonnette d’alarme sur les méthodes de préparation des compétitions continentales. « On ne peut pas gagner dans de pareilles conditions. Ça va être très difficile parce qu’on n’aura pas le temps de bien préparer l’équipe. Là, on va envoyer les gosses au laminoir. On va foncer directement dans la gueule du loup et c’est dommage », avait alors déploré Demba Ramata Ndiaye à propos de la préparation de l’équipe nationale qui devrait prendre part au tournoi de l’Union économique et monétaire des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Uemoa). Un avertissement qui n’a visiblement pas été entendu par ses patrons.

Alors que les « Lions » sont censés participer à cette compétition dont ils sont détenteurs du titre, le technicien attend toujours le feu vert des autorités fédérales pour rassembler ses troupes en vue du tournoi prévu à Abidjan, en Côte d’Ivoire, du 26 octobre au 2 novembre prochain. « Il n’y a rien. Tout ce que je sais, je l’apprends dans les journaux. Je n’ai reçu aucune explication ni de la Direction technique nationale ni de la Fédération. Donc, je ne peux absolument rien vous dire à ce sujet », déplore l’ancien entraîneur du Casa Sports. Dans la tête de Demba Ramata Ndiaye se bouscule une pléthore de questions auxquelles il cherche toujours des réponses. Plus frustré qu’inquiet, il se demande notamment à quel jeu sont en train de jouer les autorités sportives. « Je me demande même si le tournoi aura lieu. Est-ce que les dates ont été maintenues ? Il faut essayer de voir au niveau de la Fédération pour en savoir un peu plus. En tout cas, s’il a lieu, je me demande comment on va s’y prendre », s’interroge-t-il.

A l’heure actuelle, difficile de trouver une réponse aux inquiétudes de l’entraîneur de l’équipe nationale. S’il est clair que la date de la compétition reste maintenue, il n’en est pas de même pour les modalités de la préparation de l’équipe qui devrait défendre les couleurs du Sénégal dans ce tournoi qui regroupe huit équipes. Toutefois, la Fédération sénégalaise de football s’est engagée dans une approche qui devrait palier le retard noté dans les préparatifs de la Tanière. Une solution qui exclurait l’équipe dirigée par Demba Ramata Ndiaye qui, il faut le rappeler, a déjà échoué dans sa quête d’une troisième qualification au Championnat d’Afrique des nations (Chan Afrique du Sud 2014), après avoir été défaite par la Mauritanie. « Nous avons ouvert une réflexion avec le Directeur technique national pour voir quelle orientation donner à la participation du Sénégal. Il y a des choix à faire et nous sommes en train de chercher des solutions pour voir quelle équipe il faudra amener », révèle le président de l’instance fédérale, Me Augustin Senghor.

Les responsables du football voudraient en réalité proposer l’équipe nationale U20 pour représenter le Sénégal au tournoi de l’Uemoa. « Pour le moment, aucune décision définitive n’a été prise, mais nous avons une bonne marge pour le faire. Nous sommes en train de voir s’il ne faut pas amener l’équipe nationale des moins de 20 ans qui vient de participer aux Jeux de la Francophonie », ajoute le président de la Fsf, qui justifie cette position par un souci de préparer les prochaines échéances continentales et internationales, au moment où l’entraîneur de l’équipe nationale locale déplore « un manque d’option politique de l’Etat ». « On sait qu’on est en fin de saison et l’équipe nationale manque de compétition, ce qui n’est pas le cas des U20. Et puisque nous sommes dans une logique de bâtir une équipe en vue de la Can U20 que nous organisons et pour les prochains Jo, nous pensons que ce serait plus judicieux d’amener cette équipe. Mais, la réflexion se poursuit toujours », avance Me Augustin Senghor. Détenteurs du trophée, les « Lions » joueront dans la poule B avec le Bénin, le Niger et la Guinée Bissau.

©Lesoleil