PARTAGER

L’analyse des deux listes de joueurs retenus pour les matchs de barrage du Mondial 2014 qui vont opposer la Côte d’Ivoire au Sénégal, rendent compte de deux démarches diamétralement opposées, puisque le sélectionneur français de l’équipe ivoirienne Sabri Lamouchi a surtout fait confiance à la jeune classe, tandis que son compatriote Giresse a plutôt appelé les anciens de la maison en renfort.

Quand Giresse fait dans la continuité en appelant une équipe relativement jeune, Lamouchi a lui fait appel à des joueurs expérimentés qui ont permis aux Eléphants de briller ces dernières années sur la scène africaine.

D’ailleurs, des joueurs comme Diomansy Kamara ont pointé le manque d’expérience du groupe de joueurs sénégalais convoqué par l’ancien milieu de terrain des Bleus.

Dans un entretien publié dans l’édition de ce vendredi du quotidien sportif Stades, l’attaquant international évoluant en Turquie a déclaré que Souleymane Diawara (OM, France) et Demba Ba (Chelsea, Angleterre) auraient pu apporter ce plus d’expérience qui permet d’équilibrer un groupe.

Sabri Lamouchi semble lui convaincu par la maxime selon laquelle « c’est dans les vieilles marmites que se font les bonnes sauces ». Très critiqué par les observateurs ivoiriens, il a fait appel à Kolo Touré et Didier Zokora qui ne l’avaient pourtant pas ménagé ces derniers temps.

Kolo Touré, passé de Manchester City à Liverpool cette saison, avait peu goûté la décision du technicien franco-tunisien de se passer de ses services pendant la CAN 2013 qui a eu lieu en Afrique du Sud.

Jouant un peu plus avec Liverpool ces derniers temps, parfois au poste d’arrière droit, contrairement à la saison dernière, quand il évoluait sous les couleurs de Manchester City, celui qui est surnommé « le ministre de la défense » a été appelé pour équilibrer la base arrière des Eléphants.

S’agissant de Didier Zokora, on se rappelle son coup de sang à la veille de Côte d’Ivoire-Maroc (1-1), quand il qui a quitté sans crier gare le regroupement des Eléphants pour protester contre la décision de Lamouchi de confier le brassard à Didier Drogba.

S’il est revenu sur sa décision, le sélectionneur ivoirien a préféré se passer de ses services pour le match comptant pour la dernière journée de la 2-ème phase des éliminatoires de la coupe du monde 2014.

Mais face à la raréfaction des ressources humaines dans la défense des Eléphants, le Franco-tunisien se trouve de fait obligé de faire avec les états d’âme des anciens pour passer le cap sénégalais.

D’ailleurs, dans le groupe qu’il a appelé pour cette manche aller des barrages, la majorité des joueurs appelés avaient pris leur part à la double victoire ivoirienne (4-2 et 2-0) contre le Sénégal en éliminatoire de la CAN 2013.

APS