PARTAGER

Le gardien titulaire des Lions du Sénégal, Bouna Coundoul, se dit en phase avec le choix du sélectionneur national de faire de Paris la base arrière des Lions, dans le cadre des préparatifs du match contre les Eléphants de Côte d’Ivoire, comptant pour les éliminatoires du prochain Mondial.
«La préparation en France a un double avantage : avoir de bons terrains d’entraînement et pouvoir se retrouver plus facilement, puisque Paris ne se trouve qu’à quelques heures de vol des pays où nous évoluons», a expliqué le portier international dans un entretien avec l’APS.

A Paris, les joueurs seront certes éloignés de leurs familles mais, selon le gardien d’Ethnikos (Chypre), le plus important pour les Lions, c’est de réussir une bonne préparation, en direction de cette rencontre aller des éliminatoires de la coupe du monde 2014.
Le Sénégal qui jouera contre la Côte d’Ivoire, le 12 octobre prochain, pour la rencontre aller de ces éliminatoires, est très différent de celui de 2012, a prévenu le gardien international, faisant référence aux rencontres éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations 2013.

«Beaucoup de choses ont changé dans les deux équipes, surtout dans la nôtre», a dit le portier international, sans plus de précision. S’il avait été convoqué pour la rencontre aller jouée à Abidjan, Condoul n’avait pas été aligné lors de cette défaite (4-2) des Lions au stade Félix Houphouët Boigny. Selon le gardien international, les Lions qui feront face aux Eléphants sont en train de progresser et d’atteindre un à un leur objectif.
Et pour continuer sur la même voie, il en appelle à une union sacrée autour de l’équipe nationale, parce que de cette manière, dit-il, «nous serons imbattables.»

 

REWMI