PARTAGER

Les choix opérés par Alain Giresse pour la confection de sa liste de 23 joueurs pour affronter la Côte d’Ivoire, le 12 octobre prochain en barrages aller du Mondial 2014, n’a pas surpris les journalistes sportifs. Ils estiment que le Sénégal a des raisons de croire en ses chances à Abidjan.

BABACAR KHALIFA NDIAYE, LE SOLEIL
«On va au marché avec ce que l’on a»
«On va au marché avec ce que l’on a. C’est ce que le Sénégal a de meilleur comme joueurs si on ne compte pas l’absence de Demba Bâ qui n’est plus appelé depuis plusieurs matchs. Sur le papier, la Côte d’Ivoire a la faveur des pronostics. Maintenant, aucun match n’est joué d’avance et il faudra se battre de la première à la dernière minute pour obtenir un résultat positif à Abidjan».

NICOLAS SONKO, WALF TV
«La fougue de la jeunesse pour bousculer les stars ivoiriennes»
«Le constat est que Giresse a fait avec les joueurs déjà présents lors de la rencontre amicale du 14 août dernier contre la Zambie. Il avait été satisfait du groupe qui avait enregistré l’arrivée d’Henri Saivet et d’Alfred Ndiaye. Le seul changement est lié à la blessure de Mame Biram Diouf. On s’attendait aussi au retour de Papiss Demba Cissé après sa suspension, car il est le meilleur buteur du Sénégal dans les éliminatoires du Mondial. Tout dépend maintenant du discours que Giresse tiendra à ses hommes. Il devra les bétonner mentalement. Il faudra motiver les joueurs qui n’ont pas encore perçu les primes de la dernière rencontre en leur payant tout ce qu’on leur doit. Les joueurs sénégalais doivent faire valoir la fougue de la jeunesse pour bousculer les stars ivoiriennes qui, quoi qu’on puisse dire, sont sur une pente descendante. C’est aux jeunes de saisir leurs chances et de se dire que c’est eux qui doivent aller au Mondial et non Drogba et ses coéquipiers».

PAPE LAMINE NDOUR, WAA SPORTS
«La lucidité et la concentration seront nécessaires»
«Cette liste est celle de la continuité. Depuis les rencontres de juin dernier Giresse accorde sa confiance au même groupe. Il faudra retenir les leçons du passé avec la défaite 4-2 à Abidjan au sortir de laquelle Idrissa Gana Guèye avait parlé d’un manque de maturité. Au moins 12 joueurs qui avaient pris part à cette rencontre sont encore dans le groupe. La lucidité et la concentration seront nécessaires face à une équipe ivoirienne hyper motivée. Le Sénégal vendange aussi beaucoup d’occasions de but. Ce qu’il faudra rectifier à Abidjan. Du côté de la défense, la vigilance et la concentration devront être les maîtres mots. Celle-ci commence à gagner en expérience avec un Sané que je considère comme «l’adaptateur universel» car il a eu à être confronté à toutes les situations».

NDIASSÉ SAMB, TOUT LE SPORT
«Étouffer les fortes individualités de la Côte d’Ivoire»
«C’est une liste logique et cohérente. Ce n’est pas le moment de faire des essais ou des changements. Giresse a commencé à modeler et à formater son groupe depuis le mois de juin dernier lors des rencontres contre l’Angola et le Liberia. On peut dire que c’est la meilleure liste possible au moment où nous en sommes. Cette liste répond à un besoin d’avoir des assurances et des certitudes. Il n’y avait aucune raison de la chambouler. Il y a moyen de revenir d’Abidjan avec la victoire. Tout dépendra des hommes qui seront mis sur le terrain. Il faudra étouffer toutes les fortes individualités dont regorge la Côte d’Ivoire avec des joueurs comme Gervinho, Drogba ou encore Yaya Touré, en étant collectif, solide et organisé. Les couloirs devront aussi être sécurisés. Associer Cheikh Mbengue et Pape Souaré sur le côté gauche de la défense et un Stéphane Badji sur le flanc droit serait de bonnes solutions. En attaque, la qualité de passe de Dame Ndoye et l’efficacité de Papiss Demba Cissé seront les bienvenues».

SALIF DIALLO, APS
«C’est sur le plan collectif qu’on pourra dompter la Côte d’Ivoire»
«Il n’y a pas de surprise dans la liste dévoilée par Alain Giresse. Il commence à avoir son groupe. C’est une liste équilibrée. Maintenant, c’est à la fin du bal que l’on va payer les artistes. C’est sur le plan collectif que l’on pourra dompter la Côte d’Ivoire. La défense ivoirienne est déséquilibrée et il faudra une bonne attaque sénégalaise avec des joueurs qui vont très vite comme Sadio Mané et Henri Saivet».

 

Stades