PARTAGER
sidate-sarr

Sidate Sarr, le préparateur des gardiens de but en équipe nationale du Sénégal, a fait part ce mardi de son regret de voir les Lions jouer à Casablanca (Maroc) la manche retour des barrages du Mondial contre la Côte d’Ivoire, soulignant qu’avec  »un peu plus d’organisation », il était possible pour l’équipe nationale d’évoluer au stade Lat Dior de Thiès.

« Avec un peu plus d’organisation et de diligence, il aurait été possible de jouer à Thiès », a indiqué à l’APS l’entraîneur de l’Olympique de Ngor, natif de la capitale du rail.

Sidate Sarr qui a suivi le week-end dernier l’ouverture des phases nationales des « navétanes » (championnat populaire) au stade Lat-Dior, estime qu’avec peu d’investissement, on aurait pu rendre cette infrastructure sportive fonctionnelle.

« Les moyens ayant servi aux déplacements auraient être utilisés pour rendre cette infrastructure sportive fonctionnelle pour le football national mais aussi pour la ville de Thiès qui aura ainsi un stade fonctionnel », a plaidé le technicien.

Depuis la suspension du stade Léopold Sédar Senghor, son unique stade aux normes internationales, le Sénégal est obligé de recevoir ses adversaires à l’extérieur.

C’est ainsi qu’il a déjoué joué à Conakry contre l’Angola (en mars dernier) et reçu l’Ouganda à Marrakech pour le dernier match de la seconde phase des éliminatoires.

Pour le match retour des barrages, la Fédération sénégalaise de football (FSF) suivant les consignes du sélectionneur national, a jeté son dévolu sur Casablanca (Maroc).

APS