PARTAGER

Dame Ndoye, l’attaquant sénégalais du Lokomotiv de Moscou (élite russe), représentera la principale arme offensive du Sénégal, lors du match contre l’Ouganda, prévu le 7 septembre prochain, pour le compte des éliminatoires de la Coupe du monde 2014, indiquent des quotidiens ougandais.

« Pour réussir un résultat historique contre le Sénégal, le coach Micho Sredojevic doit rendre inoffensif Dame Ndoye qui a été le véritable danger lors de la rencontre aller (1-1) », rapporte, par exemple, le quotidien New Vision.

« Au match aller, écrit-il, si c’est Cissé (Papiss Demba) qui avait ouvert le score pour le Sénégal, le danger est venu de Dame Ndoye qui a toujours pris le dessus sur ses adversaires de la défense ougandaise ».

« D’ailleurs sur le but sénégalais, il s’était défait du marquage de plusieurs Cranes avant de centrer sur Cissé pour l’ouverture du score », ajoute le quotidien ougandais, avant de signaler les absences de Papiss Demba Cissé (suspension) et de Demba Ba (choix de l’entraîneur).

Dame Ndoye, ajoute le même quotidien, ne représente cependant qu’une première partie de l’équation, estimant que l’encadrement des Cranes est obligé de mettre sur pied une stratégie défensive pour contrer les Lions.

« Le coach doit choisir entre une défense de zone ou un marquage individuel tout en sachant que les deux stratégies ont des avantages et des inconvénients », selon cette publication, qui dit craindre une domination sénégalaise dans les airs.

APS