PARTAGER
augustin-senghor

Le président de la Fédération sénégalaise de football, Me Augustin Senghor, ‘’a salué l’esprit de sacrifice’’ dont ont fait montre les basketteurs sénégalais lors de la victoire, mercredi soir, contre le Nigeria en quart de finale de l’Afrobasket 2013.

‘’Quand on regarde les statistiques en fin de match, on se rend compte que c’était une victoire collective et la leçon à tirer c’est que quand tout le monde décide de tirer dans le même sens, on obtient des résultats’’, a commenté le président de la FSF invité à réagir sur la qualification de l’équipe nationale de basket en demi-finale de l’Afrobasket 2013.

Les nombreuses fautes commises par les pivots sénégalais confirment cet esprit de sacrifice pour la victoire du collectif, selon Me Augustin Senghor qui a été membre de la Fédération sénégalaise de basket-ball (FSBB) en tant que président de la section basket de l’US Gorée avant de présider aux destinées du football sénégalais à partir de 2009.

A propos de cette génération de basketteurs, Me Senghor, réélu récemment pour un nouveau mandat de quatre ans à la tête de la FSF, a relevé que tout le monde s’accordait sur leurs qualités individuelles.

‘’Mais quand ils ont mis en avant le collectif contre un adversaire supposé plus fort, ils ont remporté le gain de la partie’’, s’est réjoui le président de la FSF qui a indiqué n’avoir suivi que la première période du match.

‘’La seconde période m’a trouvé sur un plateau de télévision mais nous étions informés de l’évolution du score’’, a-t-il dit relevant que le Sénégal avait déjà fait un grand pas en réussissant à  »bien négocier » le match contre le Rwanda en huitième de finale.

 »C’était un match piège et il faut s’attendre à avoir une autre rencontre encore plus difficile » contre l’Egypte battue d’un point d’écart par le Sénégal lors du premier tour, a dit Me Senghor qui s’est réjoui de voir les Lions de basket s’améliore au fil des matchs.

©APS