PARTAGER

L’attaquant international Alpha Oumar Sow a confié ce lundi à l’APS que le Jaraaf (ligue 1 sénégalaise) refuse de lui envoyer la lettre de sortie devant lui permettre de parapher un contrat de deux ans en faveur de Kenitra athlétique club (élite marocaine).

« Ça fait un mois que je suis au Maroc, le club qui veut me qualifier pour une rencontre de championnat ce mardi m’a donné jusqu’à ce soir (lundi) sous peine de me mettre dans le premier avion en direction du Sénégal’’, a indiqué l’attaquant de 29 ans. Il a précisé que c’est le Jaraaf qui refuse de lui délivrer sa lettre de sortie.

Il a joint depuis plusieurs jours les dirigeants du Jaraaf dont le manager général du club, Ndoffène Fall, mais ce dernier fait du dilatoire, a indiqué son agent Thierno Seydi, joint au téléphone par l’APS.

« Si jusqu’à ce soir il n’a pas la lettre de sortie, il ne pourra pas parapher le contrat’’, a-t-il dit, regrettant ‘’le comportement des dirigeants de l’équipe de la Médina’’.

« A son retour de la France, c’est moi personnellement qui lui ai demandé de signer un contrat d’une saison qui devrait prendre fin en août, mais grande a été ma surprise quand on m’a dit qu’il est lié au Jaraaf jusqu’en fin décembre’’, a indiqué l’agent sénégalais basé en France.

C’est d’autant plus incompréhensible que le Jaraaf lui doit cinq mois d’arriérés de salaire, ce qui rend annule tout contrat entre les deux parties, selon la réglementation internationale de la FIFA, ajoute l’agent basé en France.

L’agent de joueurs ajoute que le Manager général a prétexté la maladie du Secrétaire général pour expliquer le retard de l’envoi de la lettre de sortie.

Interrogé, Léonard Diagne, le secrétaire général du Jaraaf, a dénoncé ‘’l’attitude du joueur qui n’a informé personne au club’’. Il a rappelé que seul le président du club, Wagane Diouf, est habilité à signer sa lettre de sortie.

« Or, présentement, il est hors du territoire national’’, a-t-il dit, indiquant que Sow est sous contrat avec le Jaraaf jusqu’en fin janvier 2014.

S’il reconnaît des arriérés de salaire, il avance toutefois que ‘’l’équipe de la Médina verse régulièrement des avances à ses joueurs’’.

« Ce qui fait qu’avec ce cumul, notre équipe ne peut devoir cinq mois aux joueurs’’, a-t-il par ailleurs ajouté, rappelant que l’attaquant international est un des rares joueurs sous contrat avec le Jaraaf à avoir perçu une prime de signature.

APS