PARTAGER
Casa-Sports

Le Casa-Sports de Casamance joue aujourd’hui sa troisième coupe de la ligue en l’espace de 5 ans. Les poulains d’Ibou Diarra sont depuis maintenant 4 jours à Dakar. Si certains Ziguinchorois les ont suivis en prenant part à une caravane composée de 3 bus et 2 minibus, l’écrasante majorité, de leurs supporters inconditionnels voire naturels, est évidemment restée dans la Ville Verte. Là, le suspens est à son comble. En un mot, Ziguinchor retient son souffle.

C’est vrai que l’équipe fanion du football, de la Casamance, s’y connaît déjà en Coupe de la Ligue. Mieux, après avoir été finaliste en 2009, le Casa-Sports a même remporté ce trophée en 2010, inaugurant du coup une série de victoires prestigieuses et historiques ayant donné un certain glamour à son palmarès récent : Coupe de la Ligue en 2010, Coupe du Sénégal en 2011 et Champions du Sénégal en 2012.

Mais, la ville de Ziguinchor, comme qui ne serait pas trop sûre d’une victoire de ses « garçons », a, toute la journée de ce samedi, retenu son souffle. En effet, en dehors de quelques petites banderoles de fortune, dont certaines sont mal peintes, flottant dans la ville, rien n’indique que l’équipe qu’elle a vu « naître » en 1960, va à la conquête d’un nouveau trophée national. Il faut d’ailleurs faire preuve d’une grande vigilance pour voir certaines de ces banderoles.

L’on ne sent pas le grand enthousiasme connu à la veille de la finale de la Coupe de la Ligue en 2010, ou à quelques jours de celle de la Coupe du  Sénégal en 2011. Le grand bruit tonifiant qui s’est emparé de Ziguinchor, à quelques jours du match Casa-Sports / Diambars en 2012, sacrant les Verts et Blancs Champions du Sénégal, ne se vit pas dans cette ville.

Certains citadins que nous avons interrogés font état de leur scepticisme quant à une victoire de leur équipe. C’est la raison pour laquelle, au lieu de s’enthousiasmer, ils ont préféré « concentrer » leurs efforts en tant que supporters, dans les prières. D’autres font par contre preuve d’une confiance quasi excessive, annonçant même les victoires des « garçons » dimanche face à l’US Gorée et dans huit jours face au Diaraaf.

Quoi qu’il en soit, l’espoir semble permis. Au sens où le Casa-Sports, en dépit de sa sixième place en championnat, était, jusqu’à la semaine dernière seulement, sur une excellente pente ascendante. Car il c’est offert deux victoires et un nul clôturant ainsi son championnat.

©scoopsdeziguinchor