PARTAGER
Mayacine

En mission de prospection au Maroc avec le président de la fédération, le Directeur technique national qui a visité les installations du stade de Marrakech devant abriter le match Sénégal-Ouganda du 7 septembre, estime que les «Lions» ne pouvaient pas trouver mieux.

MARRAKECH, Maroc – Le directeur technique national (Dtn), Mayacine Mar, a séjourné au Maroc en compagnie du président de la Fédération sénégalaise de football (Fsf), Me Augustin Senghor et du directeur de la haute compétition (Dhc), Souleymane Boune Daouda Diop, jeudi et vendredi dernier, dans le cadre d’une mission de prospection. Au terme de cette mission, M. Mar que nous avons accroché dans l’avion a estimé que «le Sénégal ne pouvait avoir meilleure pelouse que celle du Grand stade de Marrakech».Pour le patron technique du football sénégalais, cette belle pelouse devrait permettre aux «Lions» d’exploiter au maximum leurs possibilités face aux Ougandais, le 7 septembre prochain. «Je pense que le choix du Maroc est une bonne chose pour l’équipe nationale du Sénégal. Nous allons jouer au Grand stade de Marrakech qui est un terrain que nous connaissons déjà et franchement c’est une belle infrastructure. Nous avions déjà joué contre les équipes du Maroc et de la Libye sur ce stade, donc c’est un terrain qu’on connaît et il est impeccable», confie le Dtn.

Le terrain d’entraînement sur lequel l’équipe devrait se préparer donne également satisfaction à Mayacine Mar. «Je l’ai visité, c’est du gazon naturel et j’avoue que sur ce point-là aussi, je n’ai absolument rien à dire», a lancé M. Mar qui est tombé sous le charme de ce stade d’une capacité de 45 000 places, inauguré le 5 janvier 2011. Le successeur d’Amsatou Fall de poursuivre : «Je pense que sur le plan sportif, le Maroc est le pays le plus indiqué pour une équipe comme le Sénégal, car il a de très belles pelouses. Parce qu’aujourd’hui, pour nous, ce qui est plus important, c’est l’aspect sportif. Et sur ce point, je pense que nous voulons donner la possibilité aux joueurs de pouvoir exprimer toutes leurs possibilités et toutes leurs compétences techniques sur un bon terrain».

«Ce qu’on essaie de faire, c’est d’accompagner l’équipe et de la mettre dans les conditions de réalisation de bons matches. Pour cela, nous estimons que trouver un bon terrain, c’est-à-dire une bonne pelouse qui permet aux joueurs d’exploiter au maximum de leurs possibilités, est une exigence majeure. Et ici, on est très bien servi», conclut-il.

Lepopulaire