PARTAGER

 Le préfet du département de Diourbel, Saër Ndao, s’est dit disposé à lever la mesure de suspension des navétanes, championnats populaires de football se jouant durant l’hivernage, à la suite de médiations entre les parties en conflit, a appris l’APS.

« Ma préoccupation particulière est de revenir à l’orthodoxie du navétanes. Pour ne pas bloquer, vous allez récupérer le stade. Chacun organise ses navétanes, mais il ne sera plus question de retenir les jeunes, qui veulent jouer, en otages », a déclaré M. Ndao, vendredi.

Il s’adressait aux deux camps en conflit, qu’il a invités  »à renouer le fil du dialogue pour gérer la crise qui couvait depuis l’année dernière ».

Le Préfet a pris des mesures qui permettront aux deux parties d’organiser séparément les navétanes selon un calendrier alternatif qui sera dressé par l’inspecteur départemental des Sports.

Toutefois, il a indiqué qu’il peut revenir sur sa décision de lever la suspension du stade, en cas d’absence de tranquillité ou de menaces à l’ordre public.
Le camp animé par le président de l’ODCAV, Saliou Ndiaye, n’a pas accepté ces mesures et entend user de tous les moyens légaux dont il dispose.
Quoi qu’l en soit, le Préfet a annoncé qu’il allait prendre un arrêté pour lever la mesure de suspension des navétanes.

Le 23 octobre 2012, Youssou Faye, alors préfet du département de Diourbel, prenait un arrêté suspendant  »jusqu’à nouvel ordre » le championnat populaire organisé par l’Organisme départemental des activités de vacances (ODCAV), dans le souci de  »préserver la paix et la sécurité ».

Le chef de l’exécutif départemental avait invoqué  » les menaces à l’ordre public brandies par les parties en conflit dans l’utilisation du stade Ely Manel Fall’, pour suspendre  »jusqu’à nouvel ordre » toutes les compétitions organisées par l’ODCAV, sur toute l’étendue du département.

APS