PARTAGER
Alioune Cissé Football sénégalais,Sport sénégalais

En constituant son groupe, Aliou Cissé avait en ligne de mire les Jo de Rio. « Je veux préparer 2016 avec une nouvelle génération de footballeurs qui vont prendre la relève. Mais il y a aussi des objectifs intermédiaires qui sont les Jeux de la Francophonie 2013 et les Jeux africains 2015 », a-t-il dit. Vaste chantier pour ce jeune entraîneur qui avait conduit avec succès, aux côtés de Karim Séga Diouf, l’équipe olympique à Londres 2012 avec, au bout, une honorable place de quart de finaliste. 2016, c’est dans trois ans, mais c’est déjà aujourd’hui. Et il est urgent de débuter la préparation le plus tôt possible.

Aliou Cissé en est conscient après avoir eu une première expérience qui s’est terminée sur un goût d’inachevé. « On aurait pu franchir le cap des quarts de finales et aller en demi-finales à Londres. Là, tout aurait été possible. Mais nous sommes tombés sur une équipe mexicaine plus expérimentée et plus mûre que nous. Les buts encaissés le prouvent d’ailleurs », se remémore avec regret Aliou Cissé qui en était à sa première expérience d’entraîneur. L’homme a mûri et sait maintenant quel chemin prendre pour aller plus loin. « C’est un travail de fourmi, c’est pesant car il faut être toujours sur le terrain ; il faut donc de la patience, de la persévérance. C’est un travail qu’il faut aimer pour le faire. L’autre problème, c’est qu’on a des garçons qui ne restent pas souvent sur place. Ils sont en perpétuel mouvement. On peut former un groupe aujourd’hui et demain dix d’entre eux partiront à l’étranger. Mais, honnêtement, s’ils ont l’opportunité de partir, on ne peut les retenir, parce que j’estime qu’en partant, je leur aurais inculqué de la mentalité et du projet que je veux mettre en place », a indiqué l’entraîneur des olympiques.

Mais là où Aliou Cissé risque de buter, c’est la recherche de matches amicaux car, selon lui, il est difficile d’en trouver pour cette « catégorie intermédiaire ». « Et c’est pourquoi je préconise qu’à l’occasion des matches de l’équipe A, on fasse jouer l’équipe olympique en lever de rideau pour lui permettre d’acquérir de l’expérience. J’ai commencé à en discuter avec Alain Giresse et je pense que ce serait quelque chose de formidable. Par exemple, l’équipe A joue contre la Zambie et ce serait intéressant que l’équipe olympique joue en lever de rideau contre un club de National ou de Ligue 2 en France », a-t-il suggéré. Toutefois, Aliou Cissé estime que la satisfaction ne sera au rendez-vous que lorsque le travail qui est en train d’être fait aura porté ses fruits et que l’équipe aura récolté des résultats. Pour l’instant, il met le bleu de chauffe, pour mettre en place une équipe pour aller à la Francophonie et faire un bon résultat.

©lesoleil

Comments are closed.