PARTAGER

Des entraîneurs et dirigeants de l’Association sportive de la sucrière de Richard-Toll (ASSUR), de l’US Gorée et de l’AS Douanes, trois équipes de Ligue 1 actuellement relégables, commencent à envisager une descente en seconde division, au vu des derniers résultats des clubs concernés.

Abdoulaye Ndiaye, l’entraîneur du club insulaire (14-ème avec 26 points), fait partie des plus sceptiques, si l’on prend en compte sa réaction au match nul 0-0 auquel l’US Gorée a été contrainte dimanche par le Dakar université club (DUC).

« Je pense qu’il n’y a plus de maintien, il faut se préparer à la Ligue 2 », a indiqué le technicien, arrivé au début de la phase retour sur le banc de l’US Gorée en remplacement de Cheikh Fall.

Du côté de l’AS Douanes, premier relégable avec 27 points, soit trois de moins que le premier non relégable, le DUC, on commence à douter de la possibilité d’un maintien de l’équipe de l’université de Dakar en Ligue 1.

Lamine Dieng, l’entraîneur du club, croyait dur comme fer à ce maintien, mais il commence depuis à théoriser la descente, soulignant qu’il est de l’ordre du possible « qu’une équipe comme la Douane avec un entraîneur comme Lamine Dieng soit reléguée en Ligue 2 ».

« L’ironie de l’histoire, c’est que c’est moi qui ai fait accéder l’AS Douanes en première division », a-t-il dit, s’empressant de préciser qu’il continue de travailler que pour le maintien soit assuré. Selon lui, cela demeure possible, avec neuf points à prendre lors des trois dernières rencontres.

Du côté d’ASSUR et de Guédiawaye FC, les supporters commencent à ne pas y croire. Contre le Casa Sports (1-1), samedi au stade Amadou Barry de Guédiawaye, ils ont quitté le stade avant le coup de sifflet final.

A Richard-Toll, c’est le président Louis Lamotte qui, le premier, semble avoir fait son deuil de la Ligue 1, estimant que pour son équipe, les carottes sont d’ores et déjà cuites.

©APS