PARTAGER

Le Mondial 2014, le Sénégal doit y être. C’est le sentiment de Modou Sougou qui estime qu’une qualification permettra de retrouver une reconnaissance international perdue.

L’international sénégalais de l’Olympique de Marseille (Ligue 1 de France), Modou Sougou entame la saison avec l’unique but de son équipe contre Rc Lens, au stade Bollaert. Pourtant l’ancien joueur de Cluj qui a rejoint l’Om, la saison dernière, n’est pas encore au top. «J’ai repris les entraînements tardivement. Car, le club a donné l’autorisation aux joueurs africains qui étaient avec leurs sélections comme moi, le Camerounais Nicolas Nkoulou, l’Algérien Foued Kadir et le Togolais Romao, de prolonger un peu leurs vacances. Donc, j’ai rejoint le groupe que depuis une semaine (l’entretien a eu lieu, il y a plus de deux semaines). Ce qui fait que je n’ai pas le même rythme que les autres. Mais, je travaille très dur pour être fin prêt pour le début de la saison», a dit l’enfant de Fissel.

Revenant sur son premier match l’ancien joueur de l’As Douane soutient que le fait de marquer est un bon départ sur le plan psychologique : «C’est vrai que j’ai marqué un but qui nous a permis de battre Lens en match amical. C’est mon premier match et mon premier but. C’est une bonne chose pour moi et pour l’équipe. Mais sur le plan personnel, je pense que c’est un bon départ sur le plan psychologique. Toutefois, le plus difficile reste à venir. Je dois me battre pour jouer le plus de matches possibles. Car, l’Olympique de Marseille est un grand club avec de grands joueurs quantitativement et qualitativement. Donc, je dois me battre pour gagner ma place. Et je le ferai. A Marseille, il ne suffit pas de faire un bon match pour gagner sa place. Il faut être aussi régulier. A Marseille, les gens sont exigeants», prévient-il.

 

Modou Sougou qui a effectué son come back dans la Tanière, après une longue absence, trouve que le Sénégal a un grand coup à jouer dans les éliminatoires de la Coupe du monde 2014. «Comme vous le savez, l’équipe nationale est très importante. Et le fait d’être convoqué constitue une source de motivation. Nous avions bien négocié les deux derniers matches des éliminatoires de la Coupe de monde. Maintenant, nous devons poursuivre sur cette lancée en s’imposant face à l’Ouganda. Mais, il faut bien préparer ce match décisif. Nous allons jouer contre la Zambie, le 14 août prochain. Ce sera une occasion pour nous d’affûter nos armes. C’est vrai que c’est un match un peu compliqué qui arrive en début de saison. Mais cela ne va pas nous empêcher de nous battre pour être fin prêts contre l’Ouganda. Nous devons tout faire pour battre l’Ouganda. Ensuite, il nous restera à négocier le dernier tour. Franchement, je pense que cette génération a une très belle opportunité de jouer une Coupe du monde. C’est pourquoi nous devons mettre le paquet en jouant tous les matches à fond. Une qualification à la Coupe du monde serait une excellente chose pour le football sénégalais. Elle va permettre au Sénégal de retrouver une reconnaissance internationale perdue. En tout cas, moi je ne rêve que de disputer le Mondial. Parce qu’il ne me manque que ça. J’ai déjà participé à une Coupe d’Afrique, en 2008, à l’Europa Ligue, à la Ligue des champions. Il ne me manque que la coupe du monde, mais je n’en fais pas une obsession. Je pense que je suis en train de réaliser une bonne carrière», confie le joueur convoqué pour le match amical du 14 août contre la Zambie, à Paris (France).

 

Lepopulaire