PARTAGER
FSF

Les rejets de candidatures aux mandats électifs à la Fédération sénégalaise de football (FSF) ont été faits sur des bases claires et en conformité avec les textes de l’instance fédérale, a assuré vendredi le magistrat Jean-Louis Toupane, qui préside la Commission électorale de l’assemblée générale élective de la FSF.

« Certes, il y a eu des rejets de candidature, mais il n’y a aucun rejet sur des bases légères. Tout le travail fourni jusqu’ici a été fait sur des bases légales et sincères’’, a réagi M. Toupane, interpellé par les journalistes sur le rejet de certaines candidatures aux mandats électifs de l’instance dirigeante du football.

La Commission électorale mise en place par la Fédération sénégalaise de football rencontrait vendredi la presse sportive pour l’entretenir de la supervision et de l’organisation de l’assemblée générale élective de l’instance dirigeante du football national, prévue le 24 août.

Outre le président Toupane, d’autres membres de la structure ont pris part à cette rencontre d’échanges sur l’organisation du vote de la fédération.

La commission est composée de neuf membres dont le magistrat Babacar Guèye, le juriste Me Alassane Cissé, le journaliste Mamadou Koumé et le vice-président Papa Massar Ndoye.

« S’agissant des recours, on avait fixé un nombre de pièces à produire et à présenter, mais pour la plupart ces pièces n’ont pas été conformes aux exigences des textes en vigueur’’, a précisé Jean-Louis Toupane, citant le cas d’une candidature rejetée, « parce que la copie de la carte d’identité nationale n’a pas été légalisée’’.

Toutefois il a signalé que les candidats, dont les candidatures ont été rejetées, ont la possibilité de faire introduire un recours auprès de la commission des recours, qui va étudier toutes les demandes qui ont été portées devant elle avant la publication définitive de la liste des candidatures.

Au cours des échanges avec les journalistes, les membres de la commission électorale ont fait part de leur détermination quant à l’organisation d’une élection régulière.

« C’est la première fois que le Sénégal organise des élections qui vont être supervisées par des éléments qui ne sont pas membres de la Fédération sénégalaise de football (…) nous avons un code d’éthique à respecter et nous allons nous appuyer sur des textes légaux’’, a assuré le président de la commission électorale.

La structure qui veille sur l’Assemblée générale élective du 24 août avait déjà rendu publique la liste provisoire des candidats au Comité exécutif de la Fédération sénégalaise de football, selon un communiqué.

Les candidats au poste de président de la FSF sont Omar Ndiaye (Renaissance sportive de Yoff), Abdoulaye Diallo (Renaissance Diakhao) , Augustin Emmanuel Senghor (US Goréenne), Mady Touré (Génération Foot), Saliou Samb (Stade de Mbour) et Ousseynou Faye (Rufisque Football Club).

Concernant les trois représentants des clubs de la Ligue 1, le texte reçu à l’APS cite Mbaye Diouf Dia, (Touré Kunda), Oumar Guèye Ndiaye (US Ouakam) , Mamadou Guèye (AS Pikine), Youssouph Camara (DUC), Ababacar Sedikh Sy (Linguère) et Coumba Ndoffène Fall (Jaraaf).

APS