PARTAGER

Le défenseur Kara Mbodj (Genk, Belgique) et le milieu de terrain Stéphane Badji (SK Brann, Norvège) ont posé des actes forts aux yeux du sélectionneur Alain Giresse, même s’ils ne sont pas les plus doués de l’équipe nationale du Sénégal.

Selon le technicien français, les anciens joueurs de l’équipe nationale olympique font partie des Lions qu’il veut avoir dans ce groupe étant sûr qu’il pourrait aller à la guerre avec eux.

‘’Beaucoup de monde ne les attendait pas mais ils ont démontré dès leur arrivée en stage qu’ils en voulaient et sont prêts à bousculer la hiérarchie’’, a expliqué le technicien français à l’APS.

Pour sa première convocation avec Giresse, Kara Mbodj a été aligné au côté de Lamine Sané en défense centrale, à la surprise générale en Angola (1-1) et au Liberia (2-0).

Généreux et décisif dans ses gestes défensifs, l’ancien pensionnaire de Diambars a rejoint la Belgique en janvier dernier en provenance de la Norvège. Il a manqué des ballons en phase offensive qui auraient pu permettre au Sénégal de rentrer avec la victoire de Luanda.

Alain Giresse a préféré s’appesantir sur la débauche d’énergie et l’agressivité du jeune défenseur. Il espère que les nouveaux arrivants en sélection copieront sur le défenseur central et son ancien partenaire chez les moins de 23 ans.

L’ancien capitaine du Casa Sports, Stéphane Badji, a été appelé au dernier moment pour pallier un énième forfait pour les deux matchs éliminatoires de la coupe du monde en juin.

A l’arrivée, il a bousculé et remis en question la hiérarchie. Il s’est imposé dans un poste, celui de milieu droit, qui n’est pas sa position favorite.

Mais cela ne l’a empêché de sortir de grands matchs et de faire une passe décisive pour le 2-ème but de Papiss Demba Cissé au Samuel K. Doe complex de Monrovia scellant ainsi la victoire sénégalaise.

En dépit de ses copies, l’ancien capitaine du Casa Sports, a refusé de se prendre la tête, indiquant que les portes de la sélection sont ouvertes dans les deux sens.

Et sur sa position, il se satisferait bien volontiers d’une présence dans ce groupe où pour lui, ‘’l’essentiel est de se battre pour apporter la meilleure chose à la sélection’’. Badji aimerait toutefois que l’entraîneur national le fasse jouer dans sa position de prédilection.

©APS