PARTAGER
FSF
FSF

La Fédération sénégalaise de football (FSF) a été invitée par le ministère des Sports ‘’à donner des informations’’ au sujet de l’académie Aspire, implantée au Sénégal depuis six ans, mais qui n’est pas affiliées aux instances du football national.

‘’Nous avons reçu un courrier en provenance de la tutelle qui nous demande des informations au sujet de cette académie implantée depuis plusieurs années dans notre pays’’, a confirmé le président de la FSF, Me Augustin Senghor.

Des délégués présents à l’assemblée générale de la FSF, samedi, se sont interrogés sur le statut de cette académie basée au Sénégal et entièrement financée par le Qatar, mais qui n’est pas affiliée à la FSF.

Si des pensionnaires sénégalais de l’Académie, qui regroupe plusieurs nationalités, évoluent dans des équipes nationales (cadets et juniors) du Sénégal, les équipes de la structure de formation ne participent pas aux compétitions organisées par les instances locales.

‘’C’est un véritable problème, nous apprenons par les médiats qu’ils font des tests de détection à travers le pays, que des techniciens sénégalais ayant pignon sur rue aident à l’organisation de ces tests’’, a déploré Me Augustin Senghor.

Rappelant que l’Académie était déjà implantée au Sénégal avant son élection à la tête de la FSF, Me Augustin Senghor a rappelé qu’il a toujours refusé de répondre aux invitations de la structure de formation basée à Saly Portudal.

‘’J’ai toujours pris le soin de ne pas répondre aux invitations d’Aspire’’, a-t-il dit, ne s’expliquant toujours pas le refus de l’Académie de s’affilier aux instances nationales.