PARTAGER

Moins de deux ans en ligue 2 , la Jeanne d’Arc n’arrive toujours pas à redresser la barre. Dernière de sa poule après 9 journées, les jours ne sont plus que comptés pour la Vieille Dame pour sauver l’honneur.

La JA va-t-elle cramé ? 
Le coach Alphousseynou Badji n’a pas encore prononcé un mot de désespoir. Mais, il ne reste de plus temps à se prononcer, parce que la raison de croire à un tel scenario se corse, après chaque sortie des bleu et blanc. Au soir d’une défaite face à Tueguehth FC, lors de la 8e journée, le coach qui avait pour ambition de hisser l’équipe dans l’élite, a changé de fusil d’épaule. Il parle désormais de maintien. Donc, une croix est mise sur l’option de la montée en Ligue 1. Si le maintien ne tient pas la route, la Vieille Dame jouera la troisième saison en Ligue 2. Ce qui n’était pas envisagé à l’entame de cette saison. Cependant, entre la descende et le maintien, il n’y a qu’un pas. Sur la pointe de l’aiguille, la JA ne semble pas mettre les atouts de son côté. En 9 journées, les hommes d’Alphousseynou Badji ont enregistré 2 nuls contre 6 défaites pour une seule victoire. Cramé, pour le moment, non mais, il faut du caractère pour continuer à exister. Au regard de ces résultats, l’objectif assigné au technicien a quasi foiré.
Le jeu est sans surprise
Physiquement, ils ont craqué. Les joueurs d’Alphousseynou Badji n’ont jamais montré un semblant de révolte face à leurs adversaires, en tout cas. Ça a été, disons, du beurre à couper. Depuis la victoire devant Santhiaba, lors de la 4e journée, la JA n’a jamais retrouvé du sourire. Devant, les attaquants n’ont trouvé le chemin des filets que 6 fois. Et derrière, la défense, le souci majeur de l’équipe, à été violée à 13 reprises. D’ailleurs, ces deux dernières années, il en a toujours été ainsi. Certes, ce n’est totalement pas plié pour la Vieille Dame, mais il faudra que les joueurs provoquent davantage la chance. Et qui sont ces joueurs ? Pour le moment la JA respire le froid et le chaud. Il faudra attendre

 

REWMI