PARTAGER
Augustin Senghor
Augustin Senghor

Le président de la Ligue sénégalaise de football professionnel (LSFP), Saer Seck, invite le ministre des Sports, Mbagnick Ndiaye, à s’impliquer pour trouver rapidement une solution au différend opposant des arbitres à la Fédération sénégalaise de football (FSF).

‘’Je lance un appel au ministre des Sports pour qu’il tue dans l’œuf ce différend entre des acteurs du football national’’, a déclaré le président de la LSFP interpellé par l’APS sur le nouveau front ouvert entre les arbitres regroupés au sein de la Commission centrale des arbitres (CCA) et la FSF.

Suite à la suspension de leur président et de leur vice-président par la FSF, les arbitres ont décidé de boycotter les compétitions de la FSF.

 »C’est une situation préjudiciable pour l’ensemble du football national », a indiqué le président de la LSFP, annonçant avoir déjà pris des informations pour jouer sa partition dans le cadre de la pacification et d’un retour à la normale.

Et ce différend, a-t-il dit, « arrive au mauvais moment pour le football national, qui est devenu plus régulier dans l’organisation de ces compétitions ».

Appelant les dirigeants à mettre au dessus de tout l’intérêt du football national, il a laissé entendre que  »la perspective des renouvellements des instances ne doit pas faire le lit d’un conflit dont les conséquences peuvent plomber le bel élan entrevu dans les compétitions locales ».

Dans cette interview exclusive, le président de la LSFP a été appelé à faire un bilan, après plus de trois mois passés à la tête de l’instance dirigeante du football professionnel.

Si la Ligue 1 est en trêve depuis le 18 avril et jusqu’au 12 mai prochain, la Ligue 2 n’a pas, elle, arrêté ses compétitions.