PARTAGER
ligue1 sénégalaise

L’ancien attaquant des Lions du Sénégal, Salif Keïta, qui a évolué pendant plus de 10 ans dans le championnat d’Allemagne, a expliqué le renouveau du football à travers le bons parcours de Dortmund et du Bayern Munich en Ligue des champions par ‘’son ouverture récente aux apports fécondants des autres, notamment l’Amérique latine’’.

‘’Pour qui connaît le football allemand, les résultats du Dortmund et du Bayern, en Ligue des champions, ne doit pas surprendre, après le travail de fond qui est en train d’être fait ces dernières années avec une ouverture assumée vers les autres formes de football’’, a dit l’attaquant international à la retraite, dans un entretien exclusif avec l’APS.

Salif Keïta a porté les couleurs de Hanover 96, du FC Berlin, d’Oberhausen et de Koblentz. Il rappelle l’apport conséquent des footballeurs argentins et brésiliens à partir du milieu des années 90.

‘’L’Allemand, c’est la rigueur et le sérieux dans tout ce qu’il fait, mais leurs décideurs ont perçu l’absence de la technique dans leur jeu. Et ce qu’ils ont réussi à avoir en faisant appel à des footballeurs argentins et brésiliens’’, a expliqué Salif Keïta qui a été le meilleur buteur sénégalais lors des éliminatoires de la CAN 2000.

Il souligne, à ce sujet, les transferts de Lucio et de Juan auxquels se sont ajoutés les attaquants Grafite et Ailton qui ont été les deux premiers footballeurs non allemands, à remporter le titre de meilleur joueur de la Bundesliga.

 »L’arrivée des joueurs sud-américains s’est poursuivie avec l’Argentin Demichelis, les Brésiliens Zé Roberto et Diégo », a ajouté Keïta qui a décidé, à la fin de sa carrière professionnelle, de donner un coup de main à l’AS Douanes jusqu’à la saison dernière.

‘’Ainsi, ils ont réussi à joindre à leur rigueur la technique sud-américaine, et cela s’est répercuté jusque dans les centres de formation, avec en premier Leverkusen’’, a-t-il dit. Selon lui,  »toutes les grandes équipes allemandes ont appelé leurs anciennes vedettes dans leurs centres de formation ».

 »Les moyens aidant et le public étant toujours présent, les clubs allemands sont en train de progresser de façon vertigineuse », a-t-il ajouté.

Et contrairement aux autres championnats, à côté du Bayern Munich et de Dortmund qui ont fait un grand pas vers la qualification en finale 2013 de la Ligue des champions, en dominant Barcelone (4-0) et le Real Madrid (4-1), il y a d’autres équipes qui contestent leur suprématie,
a-t-il indiqué.

Salif Keïta donne les noms de Shalke 04 et de Breme qui ne sont pas loin dans la hiérarchie du football allemand.

La dernière victoire d’une équipe allemande en Ligue des champions date de 2001, c’était avec le Bayern Munich.

En 1997, Dortmund avait gagné sa première Ligue des champions en battant la Juventus en finale, 3-1.

APS