PARTAGER
Augustin Senghor
Augustin Senghor

Le président de la FSF, Me Augustin Senghor, voit une main invisible derrière le boycott des compétitions fédérales par les arbitres

« Je sais qu’à travers ces actions, c’est ma personne qui est visée. Mais j’appelle mes détracteurs à attendre les élections pour se présenter. Je serai le premier à applaudir si je perds », se défend ainsi le président de la Fédération, lu dans les colonnes de Grand-Place.

Avant de poursuivre : « Les gens peuvent interpréter comme ils veulent mes propos. Mais je sais que ma personne dérange, je reste serein et je vais exécuter mon mandat ».

Le président de la fédération enchaînera d’ailleurs avec d’autres révélations.

« Avant ma candidature pour la présidence de la Fédération, Badara Mamaya Sène m’a invité dans un hôtel de la place pour me dissuader et m’obliger à ne pas me présenter à l’élection. Certes notre présidence peut le gêner, mais je les exhorte à l’impatience », a-t-il déclaré à ses détracteurs.

 

Seneweb