PARTAGER
saer seck
Saer Seck

Le président de la Ligue sénégalaise de football professionnel (LSFP), Saër Seck, a dit sa disponibilité pour jouer aux médiateurs dans le conflit opposant des dirigeants de la Commission centrale des arbitres (CCA) à la Fédération sénégalaise de football (FSF).

‘’De toutes façons, tant que c’est dans le secteur qui couvre ma passion, et même quand j’étais en dehors de la Ligue professionnelle, j’ai toujours été disponible’’, a déclaré le président de la LSFP, dans un entretien publié dans le quotidien sportif Waa Sports de ce mercredi.

Le Comité d’urgence de la FSF a suspendu pour deux ans le président et le vice-président de la CCA, Badara Mamaya Sène et Amadou François Guèye, pour « violations graves et répétées des statuts de la FSF et de la FIFA’’, avait annoncé Me Augustin Senghor à l’issue d’une réunion du Comité d’urgence, lundi dernier.

Saër Seck qui s’est présenté comme ‘’un homme d’apaisement’’, avait joué les sapeurs pompiers en décembre dernier, après son élection à la présidence de la LSFP.

A ce moment déjà, les deux instances étaient à couteaux tirés, à la suite de la démission du président de la CCA, Badara Mamaya Sène, du Comité exécutif de la FSF.

Réélu à la tête de la CCA, M. Sène avait reçu le soutien de ses pairs arbitres, qui avaient décidé de ne plus siffler les compétitions organisées par la FSF.

Grâce à la médiation menée par le nouveau président de la LSFP, la tension avait baissé. Les arbitres avaient ainsi repris le sifflet, jusqu’à récemment, quand la CCA n’avait pas désigné des officiels pour des matches de Coupe du Sénégal et du Championnat de National 1.

APS