PARTAGER
Badara Mamaya
La Fédération sénégalaise de football s’est-elle mise à dos tout le corps arbitral en suspendant de deux ans Badara Mamaya Sène et Amadou François Guéye dit «Franky».  Le porte-parole Abdoul Aziz GUEYE des arbitres laisse en tout cas entrevoir la possibilité de ranger le sifflet pour se solidariser de leurs pairs suspendus
La Fédération sénégalaise de football  (Fsf) court le risque d’avoir à dos tout le corps arbitral après la suspension du Président Badara Mamaya Sène, président de la Commission centrale des arbitres (Cca) et de son adjoint Amadou François Guéye  dit «Franky».
Abdoul Aziz Guéye porte-parole des arbitres n’écarte pas la décision de  ranger les sifflets et de se solidariser de leur dirigeant suspendu pour deux ans, assortie de la suspension du Cca.
«Je  ne peux parler que de moi. Moi, Aziz Guèye, je ne peux pas avoir de relation avec la Fédération sénégalaise de football si je ne suis pas avec Badara Mamaya Sène et de François Guéye. Je reste solidaire d’eux. Si tous les arbitres ont la même conviction que moi, cela veut dire que la fédération sénégalaise de football va faire avec d’autres arbitres et pas avec nous.  Il faut  voir à qui imputer la faute. Nous sommes des arbitres sur le terrain et nous continuons à l’être en dehors du terrain. Nous avons une éthique que nous préservons», a-t-il  apprécié  hier, mardi, sur les ondes de Sud  Fm.
Abdoul Aziz Guèye dit que les arbitres ont pris acte de la décision fédérale et se garde de la conduite à tenir après la réception de la notification écrite.
«La presse nous renseigne que ni Amadou François Guèye ni Mamaya Sène ne se sont présentés à la réunion du comité exécutif. Nous  en prenons acte en attendant la notification écrite. Nous allons nous réunir incessamment et prendre toutes nos dispositions pour voir quelle est la conduite à tenir. Je ne peux rien dire pour le moment. Le président (Badara Mamaya Sène, Ndlr) va convoquer une réunion et il précisera la date et le lieu », précise-t-il avant de pointer du doigt Amadou Kane, un des membres de la Fédération sénégalaise de football.
«Quand il y a des choses qui se passent et que personne ne dénonce. Nous sommes obligés de prendre position. Je vais être clair. Derrière cette affaire là, il y a Amadou Kane qui est là et qui sème la zizanie dans le football sénégalais», se plaint-il.
Sudonline