PARTAGER
bayal sall

Le défenseur sénégalais de Saint-Etienne (Ligue 1 française), Bayal Sall, n’a pas joué samedi la finale de la coupe de la Ligue, mais a perçu plus de 26 millions de francs (40.000 euros) en guise de prime au même titre que ses partenaires.

 »Les dirigeants de Saint-Etienne ont décidé, en cas de victoire, de verser aux joueurs la moitié des gains alloués au vainqueur (1.720.000 euros) », écrivait le quotidien sportif français l’Equipe, dans son édition de samedi.

Selon les calculs du quotidien spécialisé, chaque joueur « inscrit sur la feuille de match » recevra environ 40.000 euros (plus de 26 millions de franc CFA).

Bayal Sall qui suivi du banc de touche ses partenaires gagner Rennes grâce à un but du Brésilien, Brandao, mais il a touché la même prime que ses partenaires.

Saint-Etienne, absente du palmarès du football français depuis 32 ans, a décidé de verser cette prime de victoire à ses joueurs blessés « en signe de solidarité ».

Ces joueurs sont au nombre de trois. Il s’agit de Jérémy Clément, victime d’une double fracture ouverte de la jambe droite, de l’Ivoirien Max Alain Gradel, opéré des ligaments du genou droit et de Alejandro Alonson, qui a décidé de mettre fin à sa carrière en raison d’une maladie à la colonne vertébrale.

Bayal Sall, écarté du groupe de performance la saison dernière, a été obligé de baisser son salaire pour revenir en grâce auprès de son équipe. Saint-Étienne a mis en place un nouveau système de gestion ayant donné lieu à une baisse substantielle des salaires de ses joueurs.

APS