PARTAGER

L’international  Sénégalais  et attaquant de Montpellier a donné son point de vue sur la marche de l’équipe nationale du Sénégal principalement sur le manque de résultats qui à marqué l’équipe durant ces dernières années. Selon Souleymane Camara le véritable problème c’est  le  manque d’esprit de groupe dans le Tanière d’autre part il invite joueurs et dirigeants à l’union des cœurs pour aller de l’avant.

Le Sénégal a beaucoup de joueurs de qualité tel que Papis Cisse, Demba Bâ, Dame Ndoye de tant d’autres joueurs connus de par le monde, il suffit juste de faire l’union des cœurs pour progresser. Et cela ne doit pas seulement concerner les joueurs mais aussi les dirigeants et c’est seulement avec cela que l’on pourra aller de l’avant.

Si  vous regardez bien l’équipe qu’on a amené à Bata est à mon avis meilleurs que celle 2002 mais la différence c’est qu’en 2002 il y’avait un véritable esprit de groupe dans la tanière et tous les Sénégalais étaient unis pour la même cause.

Je peux vous dire qu’il n’y a aucune équipe en Afrique (même la Côte d’Ivoire) qui vaut mieux que la nôtre et cela sur tous les plans ; en tous cas moi je n’en vois pas une d’ailleurs  mon coach, qui suit presque tous les championnats,  me parle  très souvent de la qualité de nos joueurs comme  Sadio Mané par exemple.

Donc ce qui nous manque ce ne sont pas des joueurs et on a aussi de bons coaches. Maintenant il va falloir se poser les questions sur les problèmes réels de l’équipe, sur ce qui ne va pas.

On a des gens qui connaissent bien le foot et je pense qu’il faut des concertations pour voir qu’est ce qui ne va pas ?

Mais à  mon humble avis et comme je l’ai dis tantôt, le véritable  problème c’est qu’il n’y a pas une union des cœurs. Il faut que les gens sachent que  si l’équipe gagne c’est tout le monde qui gagne.

D’ailleurs EL Hadji Diouf, je ne partage pas toutes  ses critiques vis-à-vis de l’équipe mais il y a une part de vérité dans ces propos et ce qu’il dit parfois est très important. Je pense qu’il faut croire en Dieu mais aussi en ses capacités.

Choix de l’équipe nationale du Sénégal

J’avais dit que je ne me prononcerai  plus sur l’équipe nationale mais je peux vous dire que je crois en cette  équipe,  je la porte dans mon cœur  et ceux qui me connaissent le savent.

Mon premier match je l’avais joué contre la Guinée à Conakry mais durant cette rencontre on nous avait traités  de tous les noms d’oiseau moi et Henry Camara (Rires) on nous avait même traités de traitres par les supporters guinéens.

Ma famille principalement mon frère voulait que je porte le maillot du silly National de Guinée mais après moult tractation pour évoluer dans les clubs locaux cela n’a pas abouti et finalement j’ai demandé à mon frère de me laisser retourner au Sénégal pour y continuer ma formation et c’est ainsi que j’ai intégré L’ALDO GENTINA et de là je suis parti pour Monaco.

Finalement je me suis décidé à jouer pour l’équipe nationale du Sénégal par ce qu’après tout je suis né au Sénégal et c’est ici que j’ai grandi.