PARTAGER
FSF
FSF

La Fédération sénégalaise de football (FSF) a répondu implicitement aux critiques des anciens internationaux sénégalais, en nommant deux ex-pensionnaires de l’équipe nationale au sein des staffs techniques des juniors et des cadets.

Accusée de marginaliser les anciens internationaux dans la gestion du football, la FSF peut se prévaloir de la nomination récente de Malick Daff et d’Ali Male au sein des staffs des équipes nationales junior et cadette.

Entraîneur du Port autonome de Dakar (PAD) qu’il a conduit au titre de champion du Sénégal en 2005, Daff, nommé adjoint de Joseph Koto chez les Juniors, a été un ancien meneur de jeu de la sélection nationale de 1994 à 1996.

S’il n’a pas connu un parcours professionnel aussi éclatant que ceux d’El Hadj Diouf et d’Oumar Guèye Sène, les récents pourfendeurs de l’instance dirigeante du football sénégalais, l’ancien milieu de terrain peut se targuer d’avoir joué en Belgique et au Maroc avant sa reconversion comme entraîneur.

Contrairement à Daff qui fait un bon début de saison en Ligue 1, avec le PAD, Ali Male, nommé entraîneur adjoint chez les cadets, a lui joué une phase finale de CAN.

Il était dans le groupe de performance des Lions lors de la CAN 1992 jouée au Sénégal. En plus d’une expérience en Coupe d’Afrique des nations, Male a joué plusieurs saisons dans les pays arabes avant de raccrocher ses crampons. Il a ensuite entamé une carrière d’entraîneur à l’AS Douanes.

El Hadj Diouf, double Ballon d’or africain en 2001 et 2002, et Oumar Guèye Sène avaient rué dans les brancards après la CAN 2013, accusant la Fédération de marginaliser les anciens internationaux.

Diouf et Guèye Sène avaient donné en exemple le Nigeria dont les responsables en charge du football avaient fait confiance aux joueurs qui ont marqué sa sélection nationale pour rebondir au moment où les observateurs s’y attendaient le moins.

Contrairement à Diouf qui est encore en activité, l’ancien capitaine du PSG poursuit une carrière d’entraîneur à Etampes dans le championnat amateur en France.

S’il est vrai que les entraîneurs nouvellement nommés n’ont pas évolué dans de très grands clubs, il y a comme une volonté de la Fédération de football de promouvoir d’anciens footballeurs devenus entraîneurs.

C’est le cas de Demba Ramata Ndiaye, entraîneur de l’équipe locale qui a remporté avec le Casa-Sports de Ziguinchor la coupe du Sénégal en 1979. Il a été appelé en équipe nationale et a joué le tournoi Amical Cabral.

Joseph Koto, ancien joueur de la Jeanne d’Arc de Dakar, a pour sa part était choisi pour diriger les juniors. Koto était dans le groupe de la CAN 1986 et avait joué pendant plusieurs années dans les pays du Golfe.

Entraîneur des cadets, Dominique Coly faisait partie de l’équipe qui a remporté la coupe du Sénégal en 1979 avec le Casa-Sports de Ziguinchor.

APS