PARTAGER

Le financement pour l’engazonnement du stade Amadou Barry, l’une des plus grandes infrastructures sportives de la banlieue, a été trouvé, a annoncé lundi le ministre des Sports qui recevait une délégation de dirigeants sportifs de Guédiawaye conduite par Aliou Sall, membre de l’Alliance pour la République (APR, pouvoir).

‘’Je peux vous annoncer que grâce à l’entregent des jeunes responsables politiques de l’Alliance pour la République, des moyens ont été trouvés pour mettre du gazon synthétique sur l’aire de jeu’’, a dit Mbagnick Ndiaye.

L’engazonnement du stade Amadou Barry n’était pas prévu dans le budget du département des Sports, a rappelé M. Ndiaye soulignant que ‘’cela ne veut pas dire que la banlieue ne faisait pas partie des priorités de l’Etat’’.

‘’Nous étions face à une grosse difficulté mais le problème a été décanté grâce à la médiation des jeunes de l’APR de la localité’’, a expliqué le ministre des Sports, ajoutant que l’entrepreneur a été choisi.

En principe, les travaux devraient démarrer en juin prochain, a-t-il par ailleurs indiqué, précisant qu’aucune manifestation ne sera pas tolérée pendant l’exécution des travaux qui doivent durer six mois. Le coût de l’infrastructure est évalué à environ 516 millions de francs Cfa.

 »Nous ne voulions plus qu’après les pluies que l’aire de jeu soit inondée’’, a déclaré Malick Sy, président de l’Organisme département des activités de vacances (ODCAV).

A la question de savoir ce que l’ODCAV fera pour jouer ses matchs du championnat national populaire, M. Sy a indiqué que le plus important est de trouver une infrastructure sportive digne de ce nom.

 »Nous allons poursuivre les discussions avec le maire de la ville pour réhabiliter le stade municipal de Ndiarème qui peut accueillir les matchs des navétanes’’, a-t-il ajouté.

APS