PARTAGER

Ce mardi, France Football vous emmène à la découverte de Saër Sène, attaquant franco-sénégalais du New England Revolution auteur de onze buts en MLS l’an passé. Agé de 26 ans, le fils de l’ancien international sénégalais Oumar Sène a attendu de traverser l’Atlantique pour se faire un prénom après un parcours sinueux, qui l’a mené de Paris à Boston, en passant par Dakar et la quatrième division allemande. Pourtant, il a bien failli se faire une place il y a quelques années chez un poids lourd européen : le Bayern Munich. Initialement recruté en 2009 par le club allemand pour évoluer avec l’équipe réserve, Sène a pu compter sur la bienveillance de Louis van Gaal, entraîneur du club bavarois de juillet 2009 à mars 2011.

«Comme une relation père-fils»

«Beaucoup de gens vont dire que je n’ai pas réussi là-bas mais quand je suis arrivé, on ne comptait pas sur moi chez les pros, rappelle le joueur. J’avais cinq attaquants internationaux devant moi : Mario Gomez, Miroslav Klose, Thomas Müller, Ivica Olic et Luca Toni ! Avec Van Gaal, c’était comme une relation père-fils. Il me donnait des conseils tous les jours, se montrait parfois dur avec moi. Quand je faisais quelque chose que je ne devais pas, il était tout de suite là pour me remonter les bretelles ! Il voulait que je fasse les choses bien, parce qu’il croyait en moi. Il m’avait clairement dit qu’il voulait me faire jouer en Bundesliga, je m’étais préparé, et juste avant la reprise du Championnat, je m’étais blessé…» Une fois remis, Van Gaal avait été remercié, et Sène a donc dû tirer une croix sur un avenir à Munich.

 

Francefootball