PARTAGER

L’entraîneur du Casa Sports, Ibou Diarra, avoue que le manque d’expérience de sa ligne d’attaque a pesé lourd dans le parcours de son équipe, éliminée ce week-end en 16-èmes d finale de la Ligue africaine des champions.

 »Nous avons beaucoup appris de cette compétition que ces matchs de haut niveau se gagne avec l’expérience et elle nous a fait défaut notamment en attaque », a expliqué le technicien qui lançait ainsi sa première expérience africaine.

Le Casa Sports a été éliminé en 16-èmes de finale de la Ligue africaine des champions en perdant ses deux matchs devant le Stade Malien 1-2 et 0-2.

Le champion du Sénégal, poursuit-il, a été obligé de renouveler sa ligne d’attaque à 100 pour cent ‘’et ce n’est pas la meilleure manière d’attaquer ce genre de compétition’’.

 »Les Maliens n’ont pas eu besoin d’avoir plusieurs occasions pour marquer, contrairement à nos jeunes attaquants’’, a explique l’ancien ailier droit du Casa Sports dans les années 1980.

Avec les départs de Paul Emile Tendeng (Roumanie), Pape Sané (France) et Aliou Coly (Norvège), le champion du Sénégal a été obligé de refaire toute sa ligne d’attaque.

 »C’est surtout à ce niveau que l’expérience a parlé contre le Stade Malien qui est un habitué des compétitions africaines », a ajouté le technicien soulignant que son équipe n’a pas été  »ridicule » lors de ses deux confrontations.

Ibou Diarra se dit convaincu que ce parcours en compétition africaine ‘’va aider le club et les joueurs à progresser dans les compétitions domestiques’’.

‘’Nous sommes candidats à notre succession et nous envisagerons d’aller le plus loin possible dans les coupes’’, a-t-il par ailleurs ajouté.

APS